Glyphosate dans la bière: BfR ne voit aucun risque de cancer pour les consommateurs

Glyphosate dans la bière: BfR ne voit aucun risque de cancer pour les consommateurs

De nombreuses bières allemandes sont contaminées par le glyphosate, un pesticide. C'est le résultat d'un test récemment publié par l'Institut de l'environnement de Munich. Comme l'a rapporté l'institut, un laboratoire avait examiné les 14 bières les plus bues des marques de bière les plus populaires d'Allemagne à la recherche de traces de désherbant et a trouvé ce qu'ils recherchaient dans chaque échantillon. Le poison végétal est suspecté d'être cancérigène et n'a donc rien perdu dans la bière, continue le message. L'Institut fédéral pour l'évaluation des risques (BfR) ne voit cependant aucun danger pour la santé des consommateurs.

L'OMS classe le glyphosate comme "probablement cancérigène"
Houblon, malt, levure et eau: selon la soi-disant «loi de pureté», une bière doit être composée de ces ingrédients. Mais la boisson froide populaire n'est évidemment pas aussi pure que la loi le prévoit. Au lieu de cela, selon une étude de l'Institut de l'environnement de Munich, de nombreuses variétés sont contaminées par le glyphosate désherbant. L'institut avait testé 14 des marques de bière les plus populaires d'Allemagne et trouvé des traces du pesticide dans tous les échantillons, selon un rapport récent. Le médicament a été classé comme "probablement cancérigène" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) l'année dernière, selon de nouvelles découvertes de l'agence internationale de recherche sur le cancer (CIRC). Le glyphosate est de loin l'ingrédient pesticide le plus fréquemment utilisé en Allemagne, environ 5 400 tonnes sont utilisées dans tout le pays chaque année. Dans le secteur privé, il est utilisé sous le nom de produit «Roundup» et est utilisé par de nombreux propriétaires et jardiniers familiaux comme remède contre les mauvaises herbes.

Les Allemands boivent en moyenne 107 litres de bière par an
Comme indiqué par l'Institut de l'environnement de Munich, les valeurs mesurées se situaient entre 0,46 microgramme par litre (µg / l) et 29,74 µg / l, ce qui, dans les cas extrêmes, était près de 300 fois la limite légale pour l'eau potable (0,1 µg / l ) dépassé. Il n'y a pas de limite pour la bière, mais «une substance susceptible d'être cancérigène n'a rien perdu dans la bière ou dans notre corps», explique Sophia Guttenberger de l'institut environnemental. Selon Guttenberger, chaque Allemand consommerait en moyenne 107 litres de bière par an dans ce pays et absorberait donc inconsciemment du glyphosate - un fait qui, selon Guttenberger, est incompatible avec l'image de pureté et de naturel que représentent les brasseries allemandes. «Toutes les bières testées contenaient du glyphosate, un pesticide. En conséquence, la loi allemande sur la pureté menace de devenir une farce à l'occasion de son 500e anniversaire », a poursuivi le biologiste.

Des valeurs plus élevées prouvées par un test croisé
Selon l'expert Marike Kolossa, l'exposition à l'homme n'est «pas souhaitable» à moins qu'il ne soit finalement clarifié si le glyphosate peut provoquer un cancer chez l'homme. Le chef du département de la surveillance environnementale liée à la santé à l'Agence fédérale de l'environnement a déclaré à l'agence de presse "dpa". L'institut environnemental a initialement utilisé la «méthode Elisa» pour le test, un processus très sensible, mais controversé. Les chercheurs ont testé les trois bières dans lesquelles les résidus les plus élevés (à partir de 20 microgrammes par litre) ont été trouvés en utilisant la méthode LC-MS / MS beaucoup moins sensible, qui a finalement confirmé les valeurs. Si des valeurs plus élevées étaient mesurées avec la méthode Elisa puis confirmées avec la méthode LC-MS / MS, elles pourraient être considérées comme prouvées, poursuit Kolossa.

Risque sanitaire selon le BfR uniquement à partir de 1000 litres de bière par jour
L'Institut fédéral pour l'évaluation des risques (BfR), cependant, ne voit aucun danger pour les consommateurs ayant une teneur en glyphosate de 30 microgrammes par litre de bière. Selon une évaluation préliminaire, "les résidus de glyphosate dans la bière sont plausibles et fondamentalement attendus d'un point de vue scientifique", car le glyphosate est un ingrédient actif approuvé dans les produits phytosanitaires et peut donc se trouver dans les céréales. Selon les informations, même les valeurs les plus élevées d'environ 30 microgrammes par litre sont si faibles que «le montant de l'apport arithmétique résultant pour un adulte serait plus de 1000 fois inférieur à la tolérance à vie (DJA) ou tolérable unique (ARfD ). Pour ingérer une quantité nocive de pesticide, un adulte devrait boire environ 1000 litres de bière par jour, selon le BfR. (Non)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Intégrale: aliments santé, comment démêler le vrai du faux? - Tout compte fait