Recul de la polio: nouveaux cas de polio

Recul de la polio: nouveaux cas de polio

L'OMS signale les premières polio depuis des années
Recul dans la lutte contre la polio: comme l’a rapporté l’Organisation mondiale de la santé (OMS), deux enfants ukrainiens ont la polio. Il n'y avait pas eu de cas en Europe depuis des années, de sorte que la maladie infectieuse a été en grande partie éradiquée. Désormais, le virus doit être contenu le plus rapidement possible grâce à une vaste campagne de vaccination. Jusqu'à présent, seulement la moitié des enfants ukrainiens ont été vaccinés.

La fièvre, les maux de tête et les vomissements sont des symptômes initiaux typiques
La soi-disant «polio» (Poliomyélite moyenne, en abrégé: polio) est une maladie hautement contagieuse qui, selon l'OMS, affecte principalement les enfants de moins de cinq ans. La maladie infectieuse est causée par des poliovirus et conduit à une paralysie permanente dans un cas sur 200. Cinq à dix pour cent meurent parce que les muscles respiratoires peuvent également être affectés par la paralysie. Le virus est principalement fécal-oral, par ex. transmis par l'eau contaminée et se multiplie dans l'intestin. Les premiers symptômes sont de la fièvre, de la fatigue, des maux de tête, des vomissements et une raideur de la nuque et des courbatures.

Objectif de l'OMS: éradication mondiale d'ici 2018
Jusqu'à récemment, la polio était largement vaincue. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déjà lancé le programme mondial d'éradication de la poliomyélite en 1988 dans le but de maîtriser la maladie grâce à l'utilisation mondiale de la vaccination contre la poliomyélite. Les années suivantes, il a été repoussé si loin que l'OMS a formulé le plan d'éradication complète de la maladie d'ici 2018. Mais la lutte contre la dangereuse maladie infectieuse semble plus difficile que prévu. Car, comme le rapporte l'OMS, deux nouveaux cas sont désormais apparus en Europe. Selon cela, deux jeunes enfants âgés de quatre ans et dix mois du sud-ouest de l'Ukraine sont touchés.

Seulement la moitié des enfants en Ukraine bénéficient d'une protection vaccinale
La poliomyélite est jusqu'à présent incurable, seule la vaccination peut donc offrir une protection fiable. Cependant, seulement la moitié des enfants ukrainiens ont été vaccinés en 2014, selon les informations. "C'est un revers", a déclaré le porte-parole du centre de lutte contre la polio de l'OMS, Oliver Rosenbauer, à l'agence de presse "dpa". L'Ukraine a le problème que les vaccinations ont chuté de façon spectaculaire ces dernières années. "Un certain nombre d'entre eux ont des doutes sur la sécurité des vaccins", a déclaré l'expert. En conséquence, en plus des deux enfants malades, il y aurait un nombre indéterminé de personnes susceptibles de porter le virus et de le transmettre.

Il s'agit maintenant de confinement rapide. Selon Rosenbauer, il s'agit d'un plan réaliste, car «le virus n'est pas si agressif. Il s'agit maintenant d'une campagne de vaccination rapide et complète.
En revanche, il estime qu'il est peu probable qu'elle se propage aux pays voisins comme la Pologne et la Slovaquie, car le taux de vaccination y est très élevé. Dans l'ensemble, les chances d'une éradication complète de la maladie sont encore bonnes, selon l'OMS, car jusqu'à présent, seuls 38 cas sont connus dans le monde cette année. Celles-ci étaient principalement apparues au Pakistan et en Afghanistan.

Si la maladie n'est pas surmontée, il y a un risque de poussée
"Nous sommes plus proches que jamais", a déclaré Rosenbauer avec confiance. Mais il ne faut pas perdre de temps car les campagnes de vaccination n'ont pas pu se poursuivre à l'intensité actuelle. Si l'objectif de l'éradication mondiale n'est pas atteint rapidement, la maladie pourrait recommencer. Cela signifierait le porte-parole du centre de lutte contre la polio après environ 200 000 patients par an. «Nous devons faire le travail maintenant», dit-il.

Le risque d'introduction de poliovirus doit être pris au sérieux
Selon l'Institut Robert Koch (RKI), l'Allemagne a enregistré le dernier cas de poliomyélite domestique en 1990, les dernières maladies importées de virus de la polio sauvages d'Inde et d'Égypte ont été enregistrées en 1992. Néanmoins, "le risque d'introduction de poliovirus en Allemagne par des immigrés d'Ukraine [.] Doit être pris au sérieux", rapporte actuellement le RKI. Étant donné que la majorité des personnes infectées ne présentent aucun symptôme, le virus peut toujours être sécrété avec les selles après des semaines. Cependant, le risque de propagation du virus dans ce pays est faible en raison des taux de vaccination contre la polio suffisamment élevés, selon le RKI. (Non)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: La vaccination en Belgique en 2018: Enjeux, défis et perspectives séminaire HUDERF